Je ne rêve plus

Publié le par Etre Là...

 Au bout du terrain, presqu'à l'orée des bois, Guillaume vit seul dans sa caravane.

Tout y est bien rangé, et d'ailleurs il n'y a presque rien, à part une petite table, un lit banquette et un poste de télévision qui fonctionne du matin au soir.

Au mur, quelques photos, portraits d'un autre temps où il aborhait fièrement le costume militaire.

Guillaume parle tout doucement, timidement, comme si il voulait passer inaperçu, s'effacer.


Parce que nous devons faire des démarches administratives, pour un logement dont il rêve tant, il me raconte un peu sa vie


« J'ai grandi avec mon père et mes frères. Tu sais, nous éticaravane.jpgons dans un milieu d'hommes, et il ne fallait pas discuter, on marchait aux ordres... pire qu'à l'armée, je l'ai découvert après, quand je me suis engagé après mon service.

Oh pas très longtemps, parce que je suis tombé amoureux, j'ai rencontré une femme merveilleuse, et c'est pour elle que j'ai tout laissé, pour la suivre et m'installer avec elle.

J'ai eu du mal à me faire accepter... et encore aujourdhui, les autres ils me tolèrent, mais c'est tout. Je ne suis pas de leur monde quoi... Pourtant, j'ai tout fait pour essayer d'être comme eux, j'ai accepté de rester vivre là en caravane, j'ai même reconnu son fils. Après on a eu une fille, c'était ma petite princesse.

C'est pas facile la vie en caravane hein, ici on n'a pas d'eau, pas d'electricité, il faut couper du bois ou se chauffer avec du gaz, aller chercher de l'essence...

Ce sont des voyageurs qui ne voyagent plus... ils sont là depuis des années, depuis toujours, mais ils sont quand même mal vus et montrés du doigts par les gens de la ville.


Enfin j'étais bien moi avec mon fils et mes princesses... j'avais trouvé un petit travail, on avait notre petite vie.

et puis un jour, elle est partie avec un autre, un Vrai... elle m'a laissé, du jour ou lendemain, sans les enfants, sans rien... je suis tombé malade, j'ai perdu mon boulot, c'était il y a 15 ans déjà.

Depuis je suis au RMI, enfin maintenant le nouveau truc tu sais le RSA... au moi je comprend rien à ces trucs là...

Sa famille, ils ont bien voulu que je reste là avec eux sur le terrain... mais ce n'est pas facile, et maintenant vraiment je voudrais partir, avoir mon petit chez moi...

il est vraiment bien l'appartement que j'ai visité, j'espère que ça va être bon... enfin on verra bien... je ne veux plus trop réver maintenant... ça fait trop mal... »

 

Publié dans Familles

Commenter cet article