l'école c'est le plus important...

Publié le par Etre Là...

  « Le plus important c'est que les enfants continuent à aller à l'école, tous les jours... »

 

Et pour ça, Jonas 8 ans, Lucie 7 ans et le bébé Victoire passent des heures dans les trains avec leurs parents, changeant d'itinéraires à chaque fois qu'ils changent d'hébergements... une nuit à l'hôtel, une nuit dans la petite chambre d'un ami de leur papa sur Paris, une nuit encore dans un appartement déjà surpeuplé d'adultes et d'autres enfants, ou comme en ce moment dans l'église où leur maman allait prier il y a des années, lorsqu'elle est arrivée en France, et qui se trouve dans un autre département !

 

« On part parfois à 6h le matin, souvent les enfants s'endorment dans le train, le soir quand on va les chercher on ne sait pas toujours où est-ce qu'on va rentrer après, où est-ce qu'ils pourront faire leurs devoirs, comment ils pourront manger ou prendre un petit déjeuner, mais nous sommes ensemble et ça nous donne des forces, et puis les enfants ils sont courageux et nous voulons qu'ils puissent tenir le rythme de l'école, pour apprendre et leur avenir bien sur, et puis aussi pour continuer à être des enfants comme les autres, malgré nos galères de logement ».

clairette dessin enfants 0120

Publié dans Familles

Commenter cet article

Brigitte 25/10/2010 12:32



Bonjour Claire,


 


je dormais mal cette nuit... j'ai lu et finalement ai ouvert mon ordinateur et j'ai lu aussi les blogs des
amis;


 


Merci pour cette écriture que tu partages sur ceux qui te sont importants!  J'espère que tu tiens lecoup dans
cette aventure qu'est la vie si fragile...mais bien là où se trouve le sens de ce que l'on fait ensemble... chercher à partir de toute cette fragilité nous met sur un chemin qui fait attention à
celui le plus lointain qui a mal...


 


voilàsimplement te dire combien cette écriture que tu donnes dit fortement des petits bouts de vie d'hommes et de
femmes qui veulent vivre, être uex mêmes, respectés comme tout un chacun!


 


bonne journée et à une prochaine;  continue cette expérience si elle te plait, elle peut autant nourrir les
uns les auitres que les beaux rapports lissés!


 


je t'embrasse   brigitte



Ervé.Do 20/10/2010 20:20



Bonsoir !


 


On est rarement hors-sujet quand il s'agit du bien-être de mômes au sein de leur famille et que donc il faille que les parents soient en mesure d'assumer le rôle fondamental qui est le leur.


 


En dehors de "l'aspect école" il convient, comme vous le soulignez, Thierry, d'avoir un soin particulier à l'aspect "Famille" et tout ce qui l'englobe.


Pas mal de questions se bousculent à la lecture de ce billet et nous bousculent apparement !


A nous d'apporter les réponses, à notre niveau, selon nos sensibilités et surtout, générer du vivre ensemble tout simplement.


En général, les solutions viennent des bonnes volontés. Manquerait-il de bonnes volontés en ce monde ?


 


Cordialement


 


Ervé


 


 


 


 


 



Thierry RENAULT 20/10/2010 20:01



Oui, bien sûr, l'école c'est très important et c'est ultra-prioritaire, mais l'enfant dans sa famille me parait encore plus prioritaire... ainsi que l'amour qui peut y régner, car c'est vraiment
cela qui le construit et qui plus que tout lui permettra d'être un enfant comme les autres. 


Evidemment, le grand luxe c'est la famille et l'école ! je n'en disconvient pas.


Mais combien d'enfants qui vont à l'école tout à fait normalement et qui vivent dans une famille sans harmonie..


Vaste sujet de réflexion !


Je comprends cependant le sujet de l'article qui met en exergue les enfants déchirés, sans logement, et qui doivent ainsi être "trimbalés" injustement, et pour qui c'est un vrai parcours du
combattant de pouvoir comme tous les autres aller tout simplement à l'école..


Suis-je hors-sujet ? 



Etre Là... 21/10/2010 12:03



Oh non Thierry tu n'es pas hors sujet ! beaucoup de questions effectivement face à des situations tellements difficiles...


je voulais partager là la réfléxion de ces parents qui veulent tout faire pour que leurs enfants puissent continuer à aller à l'école, malgré leur situation de non logement et d'hébergements à
droite à gauche en Ile de France.


Malgré leur quotidien très difficile, de ne jamais savoir ou être sur d'où ils pourront dormir la nuit suivant, où ils pourront laisser leurs affaires, quel train ils doivent prendre pour aller
dans tel lieu... les parents tiennent une priorité : que les enfants aillent à l'école...pour apprendre, pour leur avenir, pour aussi qu'ils ne perdent pas cette vie d'enfant, leurs copains, leur
joie d'apprendre, de jouer, d'être un peu comme les autres...


même si je ne nie pas qu'effectivement vivant leur vie ils ne sont pas tout à fait "comme les autres", devant surement grandir plus vite que d'autres...


merci de ton passage en tous les cas !


bises



Ervé.Do 20/10/2010 15:53



Pas facile d'illustrer ce billet.


Pas facile de le lire sans resentir un sentiment d'injustice face à ce système grottesque. Mais l'injustice semble passer dans les
moeurs.


Là, le petit môme rêve de train, mais pas celui qui le conduit à droite ou à gauche, à l'école ou vers un toit improbable, il rêve
du petit train avec lequel il aimerait jouer et profiter un peu de ses rêves d'enfants.


La gamine qui récite d'improbables théorèmes comme pour ne pas s'endormir, consciente de sa piètre condition mais ne lâchant
rien.


Une question Claire : qu'elle force te pousse à ne pas craquer face aux douleurs permanentes auxquelles tu es confrontée
?


Un billet à ce sujet serait le bienvenu...



Etre Là... 21/10/2010 11:58



je vais y réfléchir... ça va venir...


merci en tous les cas pour ces illustrations et ce travail en duo !