Pôle emploi

Publié le par Etre Là...

  Vanessa dans sa caravane me dit : 


"Tu sais ce qu'on m'a dit l'autre jour au pôle emploi ? Que jamais je ne serai embauchée pour faire des ménages, parce que c'est bien connu, les Gens du Voyage ils ne savent pas faire et comme nos meubles sont encastrés dans la caravane, on passe le balaie seulement autour... alors dans une maison on ferait pareil, sans jamais nettoyer dessous ou derrière !"

du balais clairette blog

Crédit visuel :  Ervé


Publié dans Familles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cpolitic 27/09/2010 13:45



on imagine que les propos sont véridiques...malheureusement.


Quel duo! Pkoi ne pas fusionner vos blogs?


 



Etre Là... 27/09/2010 20:16



et oui malheureusement c'est bien véridique ! aujourd'hui un autre exemple, un jeune du voyage (25 ans) qui est convoqué pour son dossier RSA, et à qui on "propose" (= impose sinon on coupe le
RSA) de retourner à l'école pour apprendre à lire et à écrire... dans une ville à l'opposé de là où il habite !!


pour l'instant, c'est un plaisir de travailler comme ça en "duo"... 


merci pour ton passage comme toujours !



Ervé.Do 26/09/2010 21:16



Quand j'ai postulé pour un boulot en qualité de cuisto, au regard de mon CV (j'ai bossé chez LeNôtre et depuis l'âge de 13 ans, je me coltine une sacrée expérience) j'ai été invité à me pointer
pour un boulot vie l'ANPE (à l'époque).


Il m'ont vu arriver avec mes cheveux longs et mes sacs.


Ils m'ont vu les remercier avec un doigt bien tendu quand on m'a dit que je ne correspondait pas au pofil qui demandait un aide-cuisinier confirmé.


Confirmé, je le suis, j'ai tenu un resto tout seul et jamais je n'ai faillit.


Je n'avais juste pas le look. Trop clodo à leurs yeux.


Mais je m'en cogne car les Amigottes et Amigos se régalent à chaque fois que je squatte la cuisine. Pour mon plus grand plaisir.


 


@ Clairette : dis à Vanessa qu'un jour viendra où l'on dépoussièrera tous ces à-prioris et que la poussière recouvrera leur conscience endormie et étonnera nos coeurs, nos âmes et fleuriront des
sourires, à jamais.


 


L'espoir fait vivre, la tente fait mourir, la caravane fait patienter. Pour les politiques en place, drôle de façon de gagner du terrain.


Mes quelques années de rue saignent... Tu restes un sourire dans mes yeux.


Courage et longue route !


 


 



Etre Là... 27/09/2010 20:19



comme toujours, cette terrifiante et désolante différence faite entre "le paraître" et "l'être" ... et ce sont toujours les même qui en patissent le plus....


oh oui moi je sais que tu es un super cuistot ! et je ne suis pas la seule fan de la cuisine d'Ervédo !!!!


merci pour notre "coopération" qui fait un très joli résultat