Pas adapté...

Publié le par Etre Là...

123456789.jpgSophie m'appelle, en larmes :

"mon frère Romain est à l'hôpital... les médecins disent qu'il a la maladie de Parkinson, qu'il va devoir rester dans un fauteuil roulant, qu'il ne sera plus autonome, qu'il va avoir besoin d'une aide au quotidien... qu'est ce qu'on va faire, où est ce qu'il va aller ?"

 

Je n'ai pas de réponse... Romain a vécu à la rue avant d'intégrer il y a quelques années une petite chambre dans un foyer... une toute petite chambre de 7m2 qui n'est pas adaptée à un fauteuil roulant, comme le fait qu'elle soit à l'étage sans ascenceur... d'ailleurs la responsable du lieu me l'a bien spécifiée lorsque j'ai réussi à la joindre "c'est un vieux foyer vous savez, nous ne sommes pas du tout aux normes.... Romain ne peut pas rester là..."

 

Il ne pourra pas non plus aller chez Sophie, qui vit avec sa maman dans un Appartement Relais qui n'est pas vraiment chez elle et où elle ne peut pas l'accueillir.

 

Et puis Romain ne touche qu'une Allocation Adute Handicapé, la CMU... alors beaucoup de portes d'instituts spécialisés se ferment face à cette réalité.

 

Aujourd'hui, je ne sais pas ce que va devenir Romain... il peut encore rester un peu à l'hôpital, mais les médecins se font pressants : il va bientôt falloir libérer la chambre...

Devra t'il retourner dans la rue ? je n'ose imaginer une telle idée, mais les pistes ne donnent pas grand chose !

Publié dans Sans Abris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rayondargent 01/03/2011 00:59



La situation de Romain est terrible et malheureusement trop courante. La plupart des soignants en ont conscience, et l'hôpital se substitue peu à peu à des instititions qui devraient être plus
efficaces. Avez vous remarqué comme le temps d'attente pour des opérations "basiques" s'allonge de plus en plus ? Je ne peux que dire que dans ce monde il ne faut surtout pas baisser les bras, il
faut demander aux autres encore et encore, même si on trouve cela dégradant, car ce sont souvent les actions locales qui sont efficaces, un petit geste et chaque jour de gagné peut être
important. Je sais par expérience que j'ai dû apprendre un jour à demander ... et que c'est dur ... mais c'est la seule chance qu'un bon coeur puisse t'entendre. C'est vrai que le silence est la
fin de tout ou conduit assurément à la fin.



Etre Là... 01/03/2011 19:54



oui la médecine dite "publique" est de plus en plus en manque de moyens financiers et humains ! et c'est catastrophique pour les plus démunis !


je crois au contraire que c'est très courageux d'oser demander de l'aide, du soutien, un accompagnement, une présence...


merci pour ce commentaire et ce passage sur mon petit blog


merci pour Romain