Pour qu'on ne nous reproche rien surtout...

Publié le par Etre Là...

enfant-qui-boude.jpgNatalia, maman de 5 enfants, et vivant à l'hôtel depuis plusieurs mois suite à une expulsion, m'explique en me parlant de l'une de ses filles :

 

 " Tu vois, Titi elle ne veut pas faire bien à l'école, alors qu'avant pourtant elle aimait bien faire de lettres, dessiner ;

là elle ne veut plus... et moi je lui dit qu'elle doit faire encore plus, parce que comme elle est à l'hôtel, il faut qu'elle montre qu'elle y arrive, sinon on va dire que c'est parce qu'elle vit à l'hôtel...

Moi je veux qu'elle fasse 2 fois mieux que les autres qui sont chez eux, dans leur maison, pour qu'on ne puisse rien nous reprocher... parce que sinon..."

 

Sinon ? Natalia ne me parle jamais de ses peurs, de ses angoisses... mais je me doute bien qu'elle aussi ne pense qu'à la menace d'un placement qui la séparerait de ses enfants... menace infondée tant cette maman est attentionnée et aimante... mais leurs conditions de vie sont de plus en plus difficiles et insuportables dans cette petite chambre d'hôtel.

Publié dans Familles

Commenter cet article

Ervé.Do 03/02/2011 13:35



Bien souvent, les personnes issues de familles nombreuses recopie le modèle de vie dans lequel elles ont été élevées, consciemment ou pas.


Ajoutons à cela le manque d'information concernant les contraceptions (et oui, ça existe encore au 21ème siècle) et, aussi, le manque d'information sur la
gratuité de certaines d'entr'-elles et nous avons un début de réponse.


Il faut savoir aussi, quand dans le cas de ces familles nombreuses, pour certaines, il y a recomposition du milieu familial.


Enfin, et c'est sans doute une des raisons les plus essentielles : ces familles, malgrè ll'extrême précarité dans laquelle elle baigne, ont une propension
énorme à donner de l'amour et en recevoir. Je me souviens d'une mère de famille à qui je demandais pourquoi elle avait autant d'enfants et pourquoi elle ne souhaitait arrêter d'en faire, elle m'a
répondu que c'était un besoin pour elle d'être enceinte, de porter la vie et que suite à l'accouchement, en général, elle se sentait mal (le blues de la maman ?) et qu'elle n'avait qu'une envie,
retrouver les moments merveilleux connus durant la grossesse. Un peu comme quand une petite môme veut à tout prix CETTE poupée là et une fois obtenue, la laisse de côté pour en vouloir une autre.
Bon, je reconnais que l'exemple est un peu gros...


 


Maintenant, il est clair que pour nombre de ces enfants les difficultés pour s'épanouir sont sérieuses et c'est là que réside une grande partie du travail du
volontariat ATD, trouver une solution à chaque problème rencontré.


 


 


 


 



cpolitic 03/02/2011 07:51



 


"on pose moins de questions pour les familles "BCBG bleues marines"" Forcément on voit moins de Anne-Marie-Thérèse faire la manche dans le RER pour nourrir leurs
ribanbelles d'enfants. Et là, dire que ce ne pas pour les allocs serait mentir, même pour ces familles à haut revenu!


 


Quant aux réponses apportées, il n'y a pas vraiment à "y penser" dans la mesure où ce sont des faits, leur idée sur la question. Alors pourquoi pas...


Alors que, même si c très mimi un enfant, plus on en a, plus il est difficile humainement comme financièrement de subvenir à leurs besoins.


En faire trop, dans des cas extrêmes de pauvreté, c'est donc comme se tirer une balle dans le pied. C'est triste à dire mais là aussi ce sont les faits.



cpolitic 02/02/2011 22:02



Allez je me dévoue, l'avocat du diable:


Pourquoi faire 5 enfants quand on sait bien que pour 2 enfants on a déjà pas les moyens d'assouvir leurs besoins?



Etre Là... 02/02/2011 23:05



hum avocat du diable... et tu n'as pas tord, cette question revient tout le temps.... pour les familles démunies, parce que par contre on pose moins de questions
pour les familles "BCBG bleues marines"


une piste de réponse : les enfants c'est tout pour les familles les plus pauvres, les enfants c'est un signe d'amour, bien sur ça apporte plein d'amour, de joie...
"avoir des enfants ça au moins on y a droit ! personne ne peut nous l'enlever !"....


il y a d'autres réponses moins jolies, comme le besoin d'avoir pleins de petits enfants autour de soi... sans penser qu'ils vont grandir... l'histoire de la vie dans
l'instant présent...... ou parce qu'en devenant mère les jeunes filles peuvent enfin avoir un statut face à d'autres, face à la société... ou encore l'envie de créer une famille modèle,
forcémment différente que dans celle où ils ont grandi.... être de bons parents quand les leur ont failli......


qu'en penses tu ?



Thierry Renault 02/02/2011 20:08



Tellement démuni devant cela....



Etre Là... 02/02/2011 23:06



c'est vrai.... quels mots trouver, quels mots justes face à ces mots d'enfants déjà tellements mürs....