Pour une paire de bottes

Publié le par Etre Là...

blog-claire-botte.jpgArrivée un peu en avance à mon rendez vous, je reste dans ma voiture, garée le long d'un trottoir, a écouter de la musique... et j'observe...

 

Une jeune femme qui fait la manche au feu rouge stoppe ses allers -retours entre les voitures pour faire une pause un peu plus loin... en fait, sje n'ai pas prété attention et n'ai pas vu qu'elle a repéré une poubelle (gros container) dont s'échappe des vétements... Elle commence à se pencher, à fouiller, à sortir différents vétements en regardant autour d'elle, mal à l'aise ... j'ai l'impression qu'elle a vu quelque chose au fond qui l'intéresse, elle est presque plongée dans le bac... oui, voilà, une paire de bottes qui semblent lui plaire... elle les tourne dans tous les sens, les pose à ses pieds, je vois qu'elle hésite...

 

Arrive alors un homme que je suppose le gardien des immeubles avoisinant...

Je ne l'entend pas mais je comprend à ses grands gestes qu'il la rabroue et la chasse,, elle se sauve la tête basse,... L'homme se baisse pour ramasser tous les vétements qu'elle a étalé au sol et les enfourne dans un gros sac poubelle... qu'il balance dans le container et repart vers sa loge en maugréant.

 

Tout a été très vite, je n'ai pas su réagir même si je suis offusquée par ce que je viens de voir... mais mon histoire ne s'arrête pas là.

 

Arrive une jeune femme "bien comme il faut", avec un joli manteau, de grosses paires de lunettes par ce beau soleil... elle passe devant la poubelle... et fait demi tour, se met à farfouiller dans le bac, à lancer les vétements dans tous les sens pour ressortir.... la paire de bottes !

Elle s'assied sur un bord de muret, se déchausse, et enfile les bottes... avant de repartir avec...

 

Il y a vraiment des trésors dans nos poubelles, qui plaisent à tout le monde !

Publié dans Sans Abris

Commenter cet article

Ervé 24/03/2011 14:20



@ CPolitic :


 


Bonjour,


 


En effet, et bien des fois j'ai assisté, moi aussi, à ce genre de scène et bien des fois ma grande gueule m'a conduit à devoir me faire virer de mon bout de trottoir par les forces de l'ordre
(tiens ! J'ai pas dit flicaillon !) à cause d'un gérant de magasin ou d'un concierge ou gardien d'immeuble un peu trop zélé.


 


Une expérience à vivre pour se faire une idée de l'extrème précarité alimentaire de différentes population : se ballader sur les fins de marchés parsiens et y voir des retraités, des étudiants,
des travailleurs pauvres, des SDF, glaner à tout va fruits et légumes.


De plus en plus ces personnes qui faisait les poubelles des superettes se tournent vers les marchés parce que les gérants des-dites supérettes aspergent, bien souvent, de javel leurs invendu
encore propre à la consommation !


Ignoble !



Etre Là... 25/03/2011 18:10



C'est vrai que, de ma voiture donc de loin, j'ai cherché à voir le visage de cette seconde femme, cherchant à en savoir plus sur elle pour imaginer un peu ce qu'elle vit.....


Ce que je veux dire par là, c'est qu'effectivement aujourd'hui un grand nombre d'entre nous peut se retrouver à regarder dans une poubelle, pour en sortir "des trésors qui éviteront des achats
toujours plus onéreux"......


 


 



cpolitic 24/03/2011 14:11



Anecdote révélatrice d'un état d'esprit - comment dire? - ignoble.



Ervé 23/03/2011 18:03



Triste de devoir découvrir des trésors dans des poubelles...


Pour nombre de personnes (étudiants, retraités, travailleurs pauvres, les plus précaires d'entre nous) le glanage est devenu une nécéssité (faire les fins de
marché, les poubelles des supérettes, les poubelles tout court...)


C'est de plus en plus "poubelle la vie".