Prends soin de toi !

Publié le par Etre Là...

 

Samedi après midi, place de la République… Alors que les manifestants commencent  à affluer pour se mettre en route au nom du refus des lois xénophobes de notre gouvernement, et que nous nous apprêtons à les rejoindre, notre regard est attiré par un petit groupe d’hommes à la rue installés dans une partie du petit jardinet qui entoure la place.

 

« c’est Bruno là bas non ? » me souffle mon compagnon, avant de s’approcher…  il est salué par tous, embrassé, « hey les mecs regardez qui vient nous voir ! »

Je reste un peu en recul, puis je m’approche à mon tour… je me souviens bien de Bruno, mais lui va-t-il me reconnaître ? je n’ai pas besoin de me poser toutes ces questions, il m’embrasse à mon tour, « waouh Claire, ça fait longtemps, de loin je n’étais pas sur, mais là… ça fait plaisir de vous voir ! »

 

Nous discutons un moment, Bruno est comme toujours blessé, cette fois au pied, il raconte qu’il a sauté d’un pont du canal cette nuit… « j’suis un peu fou moi hein… mais j’aime bien ça ! »… même amaigri, il n’a pas changé… mais je trouve son expression plus grave, ses yeux moins pétillants.

 

D’autres hommes s’approchent, ils viennent échanger avec nous… les souvenirs, plus ou moins flous, plus ou moins exagérés, fusent… Derrière eux, une femme qui m’observe. Je sais que c’est toujours plus difficile avec les femmes, que la confiance met plus de temps à exister…

Elle nous rejoint, me toise un peu, l’air revêche… « moi c’est Anne ! » et elle m’embrasse… 1 bise, 2 bises, je me retire, mais elle continue, 3, 4 bises « t’es pas d’ici toi » « euh non, je suis originaire de Dijon… » Son visage s’éclaire, un grand sourire l’illumine « ah Dijon je connais bien, mon compagnon est de Dijon aussi »…et elle me raconte leur dernière visite à sa belle mère, qui les a mal accueillie, mais qui c’est toujours tellement peu occupé de lui ; de son beau frère qui par contre leur a ouvert la porte sans leur poser de questions… et puis de sa vie à elle, son enfance douce avec sa maman partie trop vite, dont elle me montre la photo racornie cachée dans son vieux portefeuille, son amour pour son homme, qu’elle voit aller de plus en plus mal ces derniers temps, sa vie d’aujourd’hui, seule femme au milieu de tous ces hommes « je ne me sens pas toujours en sécurité… tu sais le soir ça picole beaucoup, oh moi aussi je l’avoue, mais c’est pour tenir… j’ai pas trop le choix… mais je fais attention à moi, et puis je les aime bien tous ces ptits gars »….

 

Nous nous quittons en promettant de repasser bientôt

Anne me prend la main et me lance « prends soin de toi hein, et puis de lui surtout…vous deux, c’est important »… et elle file rejoindre la bande…

A bientôt oui, et faites attention à vous !

Publié dans Sans Abris

Commenter cet article

cpolitic 06/09/2010 13:23



Magnifique texte, émouvant et éclairant.


A demain ;-)


 


Amicalement,


Cpolitic



Etre Là... 06/09/2010 22:47



Merci


oui ce fut une belle rencontre, et nous nous sommes donnés rendez vous rapidement... 


A demain oui