Sur le fil

Publié le par Etre Là...

claire07.jpg

Il est usé, épuisé, au bout.

il n'en peut plus, ne sait plus où trouver les forces pour continuer à se lever, à avancer...

pourquoi, à quoi ça sert...

il se sent vide, il se sent surtout inexistant, non reconnu... et ça c'est insuportable.


Toujours, il s'est battu, contre lui, contre la vie, contre les autres si ils lui enfonçaient la tête dans l'eau; il s'est tenu debout, il a bravé les tempêtes, il a toujours gardé la tête haute, les yeux dans le ciel, le sourire aux lêvres, et l'espoir dans son coeur.

Mais aujourd'hui, alors qu'il pourrait, qu'il devrait aller mieux, il n'en peut plus...

 

Il a enfin un toit, un logement dans lequel il se sent bien ; une amie qui lui apporte de la douceur, de la chaleur, un certain repos... auprès de qui peut être il oser réver un après, un autrement

Mais malgré de nombreuses démarches, l'administration bloque ses dossiers et lui refuse le minimum pour pouvoir vivre.

Le toit ne suffit pas... bien sur c'est important, mais comment trouver les forces d'exister autrement, différement, qui est-il alors si il n'est plus l'homme de la rue et qu'il n'existe même pas dans les dossiers administratifs ?

Non, sa vie ne rentre pas dans les cases d'un formulaire lambda ; mais pour cela il n'a pas le droit de vivre à nouveau ? Qui va l'écouter, qui va prendre le temps de chercher à comprendre, à connaitre et à trouver des pistes pour avancer ?

Aujourd'hui sa petite flamme intérieure vacille... quel souffle pourra la raviver ?

 

Crédits photo : Laelew - Retouche : Ervé.Do

Publié dans Sans Abris

Commenter cet article

cpolitic 20/05/2010 20:55


subtil hommage. ;-)
Finement écrit.

Bien Amicalement,
Cpolitic


Ervé.Do 01/05/2010 00:28


Le souffle peut venir à manquer mais pas l'espoir d'un précieux courant d'air salvateur pour le ranimer.

C'est là l'essentiel. C'est là ton essentiel, ton combat, ta vie, au quotidien. Une vie partagée entre les autres et les autres et ensuite quand tu le peux, un peu toi. Mais toi, toujours, pour les
autres, pour les autres des autres... Une vraie avalanche de solidarité à toi tout eseule Clairette.

C'est sans doute pour celà que celles et ceux qui te connaissent t'aiment, chacun à leur façon dans cet univers constamment tourné vers les misères et les précarités, celles des autres et aussi un
peu de nous même.

Courage ma tiote.


Lionel 27/04/2010 08:51


bonjour,
je viens de découvrir votre blog.
j'étais volontaire à atd, et d'une certaine façon vous représentez, vous écrivez, vous partagez ce qui m'avais passionnément attiré à atd.
je voulais vous dire mille mercis.
.
Ayant été, un temps, abonné sur internet à "médiapart.fr" je voudrais savoir si vos textes pourraient être reproduit ou cité dans un blog de personne amie (il y a par exemple une alliée d'Auvers
sur Oise que j'ai contacté en lui donnant votre adresse blog. peut être vous contactera t elle?
je ne sais pas vraiment clairement expliquer pourquoi, mais vos textes doivent être partagés, trop de gens ne savent pas, trop de gens ne réalisent pas, et cela peut donner du courage à d'autres
qui désespèrent un peu de la nature humaine...
par exemple:
http://www.mediapart.fr/club/blog/ben-boukhtache/260410/new-york-un-sdf-poignarde-meurt-dans-lindifference-des-passants
(j'essaie de lui transmettre votre premier texte sur mr Abdel)
en vous remerciant encore, vraiment de tout mon cœur, plein de courage et de sourires et toute mon admiration ainsi qu'aux personnes que vous rencontrez.

Lionel Moison
( ex "bonne-voglie" sur mediapart.fr si vous avez des contacts!)
en espérant ne pas vous "importuner" avec mon "souhait"!
amitiés