Tribunal Administratif

Publié le par Etre Là...

Lundi après midi, salle d'audience du Tribunal Administratif

 

J'accompagne Sindy qui a été convoquée au sujet de son dossier DALO, reconnu prioritaire il y a plus de 6 mois mais resté sans aucune proposition.

Alors elle a souhaité aller plus loin, aller jusqu'au TA.

Nous avons fait une demande d'aide juridictionnelle, et il y a quelques semaines je l'avais accompagné rencontrer l'avocate commis d'office qui défendra son dossier... Une jeune femme souriante, accueillante, pétillante, qui a tout de suite mis Sindy en confiance.

 

Aujourd'hui encore Sindy est tendue... c'est impressionnant de se rendre au tribunal. Je lui ai expliqué plusieurs fois qu'il s'agit surtout d'une démarche administrative, de plus c'est l'avocate qui parlera.... il n'empêche que je la sens inquiète.

 

La salle est pleine ; plusieurs couples avec des bébés et petits enfants, des personnes seules, des avocats.

Une salle peu habituée aux rituels de ces lieux : plusieurs se sont assis là où normalement les avocats doivent s'assoir ; le président d'audience doit demander plusieurs fois aux gens de se lever lorsqu'il entre...

Il commence très vite et énumère les noms des personnes, qui se présentent une à une devant lui...

J'explique à Sindy au fur et à mesure... mais c'est compliqué, il parle vite, enchainant les dossiers les uns après les autres : les situations sont toujours les mêmes : un dossier reconnu prioritaire mais resté sans proposition, une réponse du Préfet qui rejette le dossier ("il n'y a pas de logement")... mais ce sera le tribunal qui statuera, et adminstrativement ce sera positif.... ensuite cela ne veut pas dire qu'un logement arrivera !!!

 

Un monsieur est appelé à la barre, mais il ne comprend pas un mot de français ; un homme se lève dans la salle et vient essayer de lui traduire ; ensuite c'est une dame qui menace d'accoucher d'un moment à l'autre et qui vit avec sa famille dans une petite chambre... Le président demande vivement à la représentante de la Préfecture d'accélérer le dossier... Un peu après, un jeune couple avec un petit bébé qui gazouille, et qui fait enfin sourire un peu le Président...

Plusieurs personnes ne se sont pas présentées, les dossiers sont renvoyés à une prochaine audience.

 

TA

Une dame s'avance à son tour, elle s'adresse longuement au Président en l'appelant Monsieur le Préfet et en racontant beaucoup de choses de sa vie... Le Président écoute, patient, souriant même à plusieurs moments... re repête plusieurs fois à la dame qu'elle doit retourner voir son Assistante Sociale pour refaire un dossier, car elle parle maintenant de 3 enfants alors qu'elle n'en déclarait que 2 précédemment...

 

Enfin c'est au tour de Sindy ; l'avocate se rend à la barre et l'invite à la rejoindre. Cela dure à peine 5 minutes... il n'y a malheureusement pas de changement à la situation de Sindy : elle vit en caravane, loin de tout, avec son compagnon et leurs deux enfants... isolés, sans moyen, ils n'ont pas de travail...

La réponse sera envoyée à l'avocate dans quelques jours.

 

Au retour dans la voiture, Sindy me requestionne... pas simple d'expliquer toutes ces démarches, qui ne leur donnent pas pour autant de logement !

Publié dans Familles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cpolitic 05/10/2011 14:32



Et qu'est ce qu'ils foutent à la Préfecture, question recherche de logement?


 



Etre Là... 13/10/2011 20:28



Ils sont complétement démunis, sans solution, à la Préfecture...


il manque des logements sociaux (et vraiment sociaux, vraiment accessibles) partout, de nombreuses villes ne respectent pas les quota,


et les gens sont de plus en plus dans des situations difficiles, voir sans solution...


encore aujourd'hui j'ai reçu 2 appels de personnes sans logement ou bientôt expulsées... que faire, que dire, sans nier non plus la réalité !


je ne veux pas être désespérée hein... surtout pas ! ... mais pas facile de trouver des réponses justes !!