Une adresse ?

Publié le par Etre Là...

Ils arrivent du sud de la France : un couple et 6 enfants

Ils auraient du être hébergés dans de la famille, mais à la dernière minute cela n'est plus possible, on ne peut plus les accueillir... ils se retrouvent donc à la rue, sans rien.

Ils appellent le 115 qui répond au bout d'un temps infini qu'il n'y a pas de place, nulle part, que ce n'est pas encore la période hivernale et que donc toutes les places d'hébergement ne sont pas ouvertes... et surtout, parce qu'ils ne sont pas du département, que leur demande ne peut pas être prise en compte... il faut une adresse, un minimum de liens avec les lieux.

Réponse difficile à entendre alors qu'ils n'ont pas d'autres solutions que de dormir dehors.

Ils passent une nuit dans une cave, ils sont à l'abris mais ils ont la peur au ventre d'être découverts... et effectivement le lendemain toutes leurs affaires sont jetées à la poubelle... les vêtements, les cartables et les jouets des enfants...

 

Commence alors une longue journée, dehors, où ils essaient de trouver une solution... ils marchent sans trop savoir où aller, pour ne pas se faire trop repérer...

Ils passent à nouveau une nuit dehors, dans le hall d'un immeuble ; sans avoir réussi à joindre le 115, malgré plusieurs longs appels.

Il fait froid, les vétements sont mouillés, une douche chaude serait la bienvenue....  les petits s'endorment dans une couverture récupérée dans une benne, les parents ne ferment pas l'oeil de la nuit.

 

Ils sont épuisés lorsque nous nous rencontrons dans nos bureaux. Epuisés et sans grand espoir.

Nous essayons alors de joindre une assistante sociale, appelant un peu au hasard les CCAS des villes, un à un, pendant des heures... A chaque fois, la même réponse "Où vivez-vous ? Pour avoir un rendez vous, il faut que vous ayez une adresse sur la commune... et pour que l'on puisse vous faire une domiciliation administrative, il faut que vous ayez au moins 3 mois d'hébergement sur la ville... hum, le plus simple serait que vous retourniez dans le sud... "

Il faut alors se tourner vers les associations. Mais là encore, la réponse est négative !

"Désolés, mais nous avons tellement de demandes que nous avons gelé nos services, nous ne prenons plus de nouvelles personnes"...

Heureusement, parce que nous sommes bien décidés à ne pas abandonner, leur demande va enfin être prise en compte dans une association ! Là, ils auront aussi la possibilité d'avoir un colis alimentaire, et surtout des vêtements chauds, des chaussures sèches.

 

Heureusement pour eux, mais quelle réponse pour tous les autres ?

 

Et puis cette domiciliation va peut être enfin leur permettre d'avoir un rendez vous avec un travailleur social, de faire le point sur leur situation, d'être enregistrés quelque part.... en sachant bien que l'attente ne fait que commencer...

 


boiteauxlettres1.jpg

Publié dans Familles

Commenter cet article