Le bébé de Coralie

Publié le par Etre Là...

Coralie a accouché d'une petite fille... prématurée, à peine 6 mois...

dans un hôpital au sud de Paris, alors qu'elle habite au nord du Val d'Oise...

Malheureusement, comme elle n'a pas été très bien suivie lors de son début de grossesse, parce qu'elle ne savait pas ce qu'il fallait faire, parce qu'elle était seule, parce qu'elle n'avait pas vraiment de logement fixe,

elle n'était inscrite nul part, et lorsqu'elle a eu ses premières contractions, l'hôpital où elle s'est rendue n'a pas pu la prendre, et la envoyé en catastrophe dans cet hôpital parisien.

 

Le bébé de Coralie n'a vécu que quelques jours... trop fragile, trop petit... il est décédé.

En pleine douleur, Coralie et ses parents ont du faire face à toutes les démarches pour pouvoir faire enterrer le petit corps dans le cimetière de leur ville.

 

Face à leur situation très précaire, l'hôpital proposait de pouvoir enterrer le bébé au cimetière de Thiais, au carré des indigents... impensable, insuportable pour Coralie... et puis tellement loin de ses quelques repères (hébergement, famille, ...).

Alors Coralie a trouvé encore un peu de forces en elle pour aller contre cette solution et se démener avec les administrations, l'assistante sociale, pour réunir une petite somme suffisante pour une cérémonie et un enterrement comme elle le souhaitait... pour son bébé.

 

Les obsèques auront lieux dans quelques jours.

Je serai présente, je sais que nous serons peu nombreux, je veux être là pour apporter mon soutien, mon amitié, pour que cette enfant ne parte pas dans la solitude et l'oubli.

 

ange.jpg

 

 

 

edit : alors que je viens d'écrire ce texte, j'ai lu cet article, qui se rapproche de mon histoire...

En France, 8% des femmes enceintes vivent à la rue

Publié dans Enfants

Commenter cet article

Valérie 24/10/2011 13:28



depuis que je suis maman, la maternité est un sujet qui me tient à coeur. Alors, savoir comment les femmes sont mal informée et "manipulée" par les medecins me rend triste et furieuse.
Comment on t-il pu lui proposer cela ? Elle qui était là, près de son bébé, acompagnée de ses parents.
Elle s'est battue et elle a réussi à aller au bout de ses souhaits, avoir un enterrrement digne. Bravo Coralie.
Se battre, toujours se battre, encore plus en étant une femme.



cpolitic 18/10/2011 15:37



Rappel: la France est un pays qui se dit "civilisé". On ne doit pas avoir la même définition quand on lit un tel article et cette statistique.



Caro 17/10/2011 16:17



Allez courage à Coralie, le ciel a peut-être décidé que Coralie avait déjà bien assez à s'occuper d'elle même... Un autre bébé viendra, au bon moment, à un meilleur
moment... Courage Coralie, toutes les mamans du monde te comprennent !



Ervé 14/10/2011 23:03



Le futur Papa que je suis ne trouve pas les mots. Je connais le cimetière de Thiais pour être l'éphémère demeure de nombre de SDF. S'il devenait de plus le berceau de nouveau-né... Ça ne
m'inspire que des larmes de douleurs.


 


"Drôle de société qui "rassure" les marchés et qui souhaite "gérer" ses enfants."


 


 



Huguette Redegeld 14/10/2011 10:55



Essentiel de faire connaître ce qui arrive à trop de femmes et d'hommes aussi, dans nos sociétés. Merci Claire. Je ne connais pas ce blog, est-ce le tien ? peux-tu s'y inscrire ? belle journée
que je vivrai en gardant Coralie dans mon coeur.  Huguette